La Croatie

Itinéraire en Croatie
Principalement en région Dalmatie

 

DUBROVNIK et ses alentours (Cavtat, Trsteno, péninsule de Peljesac…): accés ICI

De SPLIT à ZADAR (Trogir, Primosten, Sibenic, île de Pag…): accés ICI

Parcs KRKA et PLITVICE: accés ICI

Bonus … Quelques CHATS: accés ICI

 
.

Dubrovnik et ses alentours

Cavtat – Premier arrêt à Cavcat, station balnéaire à tout juste vingt kilomètres au sud de Dubrovnik,pour prendre un verre et détendre les jambes en faisant le tour de la presqu’ile. 

Très belle promenade, et découverte des premières îles au large.

Spot très sympa!

 

 

Dubrovnik

Tour à pied et découverte du quartier de Babin Kuk, situé sur la presqu’île de Lapad. Cette péninsule est un havre de paix. Petite pose sur la plage de Copacabana.

Lapad, quartier de la ville moderne de Dubrovnik, quartier des terrasses, restaurants, pubs …  c’est le cœur de la ville moderne de Dubrovnik.

 

Direction le  Mt Srdj en voiture. Srđ est une montagne basse juste derrière la ville fortifiée de Dubrovnik, cependant un téléphérique peut vous y conduire en 4mn si vous n’avez pas de voiture.
De ses 405 mètres d’altitude, nous avons une  vue  imprenable sur la vieille ville de Dubrovnik, sur ses toits rouges et les îles Elaphites.

 

Passage  au majestueux fort impérial, édifié au XIXe siècle sous l’occupation napoléonienne et aujourd’hui poignant musée de la guerre de 1991.

 

L’émetteur de télévision de Radio Tower sur le mont Srdj (mont Serge en français) est immense. (voir Frédéric en bas)

La croix de Saint Srđ (premier saint-patron de Dubrovnik).

 

Dubrovnik: Nous choisissons de prendre le bus pour rejoindre la vielle fortifiée.
L’entrée de la Vieille Ville de Dubrovnik se trouve dans la porte de Pile, qui a le nom du petit port de Pile, hors les murs.

Face à la vieille ville, à gauche sa  tour Minceta et au font le Mont Srdj.

Dubrovnik est surnommé « Le paradis sur terre »
Les murailles sont construites pour protéger les trésors, et à Dubrovnik, la muraille de pierre, longue de 1.940 mètres enceint une très belle ville.

Une ambiance méridionale. Que de couleurs : rouge des toits, bleu de la mer, blanc-doré de ses édifices. Tour des remparts moyenâgeux  pendant 1h30, quelle vue magnifique de là haut. 

Magnifique point de vue, et également sur le fort Lovrijena juste à cote.

À l’Ouest des remparts de Dubrovnik se trouve la forteresse Saint Laurent plus connue sous le nom de Fort Lovrijenac.

 

Puis, balade dans les rues de la vielle ville, devant tous ces jolis bâtiments et arrêt aux vieux escaliers de Dubrovnik.

Escaliers du Grand Septuaire de Baelor

Port-Réal
de Game of Thrones

 

 

 

Balade dans les rues de la vielle ville, un rafraîchissement et retour en bus au logement.    

 

 

 

Trsteno

Direction pour un petit village situé à 20 km au nord de Dubrovnik, « Trsteno » connu pour son arboretum.

L’Arboretum de Trsteno est nationalisé en 1948 et devient la propriété de l’académie croate des sciences et des arts en 1950.

 

 

Trsteno est célèbre pour ses beautés naturelles uniques et  sa végétation dense de son Arboretum. C’est une ancien village de marins et d’officier de marine.

Ce jardin botanique est l’un des plus vieux du monde et le seul de toute la côte Adriatique. Des arbres de plus de 500 ans y sont encore vivants et les lieux sont aujourd’hui protégés et appartiennent à l’Académie des sciences.

Le parc conserve plus de 300 espèces végétales. Parmi ses espèces de flore on compte deux platanes géants de plus de 400 ans qui sont des spécimens uniques de cette plante en Europe.

L’arboretum réjouit la vue mais aussi l’odorat.

arboretum Trsteno-croatie (2)

 

Péninsule de Peljesac 

 Nous arrivons à l’isthme de la presqu’île constitué de deux villages, Ston et Mali Ston, situés chacun au fond d’un fjord adriatique. Dans le fjord de Ston on extrait le sel dans des salines protégées par un parc naturel. 

Ston et Mali Ston sont reliés par la fortification la plus longue d’Europe (5,5 km) qui épouse le relief.

Cette formidable muraille de pierres en forme de W enjambe une colline très abrupte.

Elle se surnomme  » la muraille de Chine de l’Europe  »
Elle servait à protéger l’arrière pays des Ottomans et cet ensemble colossal comportait 40 tours et 5 forteresses. La rénovation de la muraille est en cours mais elle est cependant presque totalement visitable par son chemin de ronde. Des centaines de marches à gravir…

La veille, nous avions arpenté les remparts de Dubrovnic, alors là nous nous contentons du tour du village.

Déjeuner sur place avec des fruits de mer, oblige ! Spécialité de la région.

 

 

 

Ston avec  son  vieux port fortifié, est un des plus anciens marais salants d’Europe !

 

Visite d’un petit port, Luka Dubrava  les marins ramassent et nettoient les moules.

 

Orebic est la plus grande ville de la péninsule de Peljesac, situé sous le mont Saint-Élie, dans la partie ouest de la péninsule.

C’est ici que nous dormons, avec une vue sur la mer, une vue sur la montagne

Les feux ont ravagé les vignes, la forêt … juste la semaine avant notre arrivée.

orebic apres incendie - croatie

Cette péninsule s’étend sur une soixantaine de kilomètres le long de la côte croate.

Reliée au continent au sud par la route de Ston et de Mali Ston, la presqu’île de Peljesac est un itinéraire malin lors d’un circuit en Croatie car on peut y rentrer par un bout en en sortir par l’autre.

Nous sommes entrés par Ston  et sortis  par Trpanj, en bateau reliant le continent à Ploce. Cela évite de faire demi tour et surtout la frontière avec la Serbie

Trpanj est situé sur la côte nord de la péninsule de Peljesac, face au continent croate.

C’est un village de pêcheurs.

 

 

 

Ce village est aussi un port pour le Ferry qui relie la péninsule au continent en 1h00, à la ville portuaire de Ploče.
Traversée 633 par la compagnie Jadrolinija, distant de 115km.

Retour en début de page


 De Split à Zadar

Split située en Dalmatie centrale, brille  sur la côte orientale de la mer Adriatique, sur sa presqu’île du Marjan.

Qu’il y fait bon vivre!

 

 

Balade dans le très grand port, bien rangé et avec de magnifiques bateaux de plaisance. Ce port est tout proche de tout (Riva, vieille ville, centre ville…)

Balade sur la Riva. Ce quartier piéton situé à deux pas de la mer est très dynamique. Une agréable promenade a été aménagée le long du port avec une enfilade de palmiers, de bancs, de fleurs ainsi que des terrasses de café.

A l’entrée de la vieille ville de Split, par la « Porta Aurea », impossible de manquer cette sculpture imposante, de 8,3m de hauteur, qui représente Grégoire de Nin (Grgur Ninski), évêque du Xème siècle.

Située face à la porte d’Or du Palais de Dioclétien, cette statue a été réalisée par Ivan Mestrovic en 1929.

 

 

 

Le marché de Split, grand choix de fruits et légumes … et de poissons

 

Ton poids ?

 

Ta taille ?

 

Une coupe ?

 

 

Balade dans la vieille ville  (classée par l’Unesco) et autour du palais de Dioclétien.

La vielle ville est habitée depuis le VIIe siècle. Autant dire que  nous arpentons ce labyrinthe avec ses ruelles en dédale, des restes de remparts, et découvrons ses habitations nichées dans tous les recoins !

Ici, c’est contempler quelque dix-sept siècles d’histoire et d’architecture en vivant le présent intensément.

 

La « Republike trg »  est une grande et jolie place avec de grandes arcades.

Belle piscine olympique juste à coté du port, et le stade Poljud de Split.

Sur une partie de la promenade, juste en bordure de mer, nous découvrons  des plaques en bronze où sont gravés les noms des médaillés croates.
Elles sont disposées par ordre chronologique depuis la première médaille conquise par un sportif de Split.

Et pour se rafraîchir de ces belles balades et découvertes … direction  le parc de Marjan et nous choisissons la petite crique «  Kasjuni Beach » pour prendre un bon bain. (crique conseillée par nos hôtes d’Airbnb).

 

 

 

Lac bacinska au sud de Split, près de Ploce ( port/Ferry)

 

Près de Drašnice, au sud de Split

Spot exceptionnel pour un pic nic.

Magnifique route le long de la mer adriatique pour rejoindre Split

 

 

 

Sibenik

 

 

 

 

Sibenik située à flanc de colline: visite du port et de la vieille ville.

 L’idéal est de se perdre dans les charmantes petites ruelles, mais avec de nombreuses marches!

La cathédrale Saint-Jacques est un incontournable et figure au patrimoine mondial de l’UNESCO

 

Le domaine viticole de Sibenik a été fondé le 28 octobre 1959 sous le nom de société agricole « Vinoplod », issue de l’ancienne Vinalka, en tant qu’organisation destinée à unir les vignobles et la production vinicole dans cette région.

 

Près de Sibenic, nous découvrons « Krapanj » , la plus petite île habitée de Croatie et la plus petite de toute l’Adriatique, son point culminant est de seulement 1,25m au-dessus du niveau de la mer.

 

 

Primosten s’étend sur deux presqu’îles. D’où le nom « Primosten » = « relié par un pont ».  Balade sur les 2 pointes. ♥ Un petit coup de cœur 

Très joli village, petit paradis perché sur une presqu’île sur la côte croate.  
Tour complet dans la vieille ville, visite de la cité historique avec ses petites ruelles fleuries, les vieilles maisons de pierre dont certaines ont encore leur toit de lauze (pierre).

Tour de la pointe des plages blanches et des eaux turquoises !

 

 

 

 

 

 

Nous y avons trouvé notre île : « Otocic Smokvica » (à environ 300 m du rivage de Primosten,  avec une forme un peu circulaire d’environ 250 m de diamètre.

 

Trogir

Trogir est inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco  depuis 1997 parce qu’elle possède la plus belle ville médiévale de la Dalmatie.

Sa splendide vieille Ville avec les rues pavées, ses magnifiques palais, sa belle cathédrale romane, la belle Pinacothèque.

Très belle cathédrale St Laurent: « Sveti Lovro »
La Vieille Ville de Trogir se trouve sur un îlot qui est relié à l’île de Ciovo, au sud, et au nord, à la terre ferme

Le château de Kamerlengo

Visite du château de Kamerlengo du XVe siècle L’intérêt de cette forteresse est la vue magnifique qu’il offre sur la baie. Ainsi, la montée des marches est récompensée par une vue inégalable sur toutes les nuances de bleu de l’adriatique  et les beautés des rues de Trogir. Les fortifications du château sont typiques de l’architecture italienne.

 

Vue du château de Kamerlengo

La vieille ville de nuit.

Dîner dans la centre ville fortifié, magnifique petite cité médiévale, pour notre dernier soir. Nous retrouvons les mêmes ruelles en pierre polie, nuées de charme, qu’à Split. 
Le fait de déambuler dans les rues est vraiment sympa.

Le port de Trogir : Vues depuis l’ île Ciovo, du haut de la forteresse et sur place.

La presqu’île de Ciovo est la prolongation naturelle de la ville de Trogir. Le pont « Ciovski Most » relie les 2 îles par un pont à bascule. Une fois sur cette île, nous admirons la vieille ville, donc de l’autre côté du canal, sous un autre angle. C’est magnifique et le décor avec les bateaux devant est sympathique et reposant.

Pour nous diriger vers l’aéroport, nous  empruntons le nouveau pont « Ciovo » ouvert en été 2018, qui relie l’île de Ciovo au continent.

 

 

 

L’île de Pag

Réputée pour sa production de dentelle, ses fromages de brebis « le paški sir« , ses marais salants et ses fêtes endiablées, cette île de Pag est quasiment désertique, elle n’en demeure pas moins intéressante.

Pag se repère de loin, elle ressemble à un gros caillou planté au milieu des flots bleus de l’Adriatique.

Des roches blanches et stériles surgissant de l’eau tel un iceberg…
A moins de venir de la lune, l’île de Pag surprend forcément.

La Croatie possède plus d’un millier d’îles et d’îlots. 

Direction Lun, puis à 1 km son village « Tovarnele»  village le plus au nord de l’île , avec son petit port. Belle balade jusqu’au  bout du bout de cette île, ou nous remarquons quelques jolies plages le long du sentier.
À la pointe la plus septentrionale de l’île de Pag, à environ 20 km de Novalja, se niche un silence, brisé uniquement par le son des vagues. 

Déjeuner à Novalja, au bistro Valis: très bien (pas cher, du Wifi , une bonne bière locale, personnel très sympa …) et quelques courses à Pag.

 

 

Zadar: Traversée de la vieille ville

Eglise Saint-Donat et clocher de la cathédrale Sainte-Anastasie.
Eglise Saint Chrysogone.
Coucher de soleil sur Zadar. 

 

Nous optons pour une  pause aux orgues maritimes, sur le front de mer pour écouter les mélodies jouées par le ressac… grâce aux tuyaux d’un orgue marin géant, créé par Nikola Basic

Retour en début de page

.

Parc Krka et Plitvice

Parc National de Krka
(prononcé « Keurka »),

Parc national depuis 1985. Situé au cœur de la Dalmatie, le Parc National de Krka tire son nom de la rivière Krka  (dont il suit une grande partie de son cours). Il couvre une surface de 111 km² et les chutes sont disposées sur une longueur de 800m, c’est une des merveilles naturelles de la Croatie

Arrivée au village Skradin. Attention aux arnaques pour le parking. En octobre, il y a de la place (gratuit)  dans les ruelles du village.
Deux entrées permettent d’accéder au parc, l’une se trouvant à Skradin, l’autre à Lozovac. Nous préférons la première, depuis laquelle on accède au parc par bateau.
Le prix du billet inclus la balade en bateau qui remonte le fleuve et nous pose à l’entrée des cascades du parc. 

La balade sur l’eau est paisible, le remous délicat, les paysages splendides, A peine une vingtaine de minutes plus tard, nous accostons à l’entrée du parc  et nous accédons directement au chute d’eau Skradisnksi buk.

La cascade Skradinski buk s’écoule sur 17 étages et 800 mètres de longueur et a un dénivelé total de 45 mètres environ.

En croate « buk » signifie « cascade » ou « chute d’eau.

 

 

Krka, ne se limite pas à ses cascades, la rivière coule dans des canyons profonds … c’est un entrelacement de cours d’eau et de petits rouleaux,  des eaux claires, limpides, des ravins, petits lacs, chutes d’eau, une végétation exubérante, des figuiers qui embaument…

L’itinéraire pédestre très facile nous amène au plus près des chutes et nous prenons le temps de nous imprégner de ce lieu magique.

Quelques dames Croates viennent vendre leurs produits des environs : miel, figues, fruits secs, fromages .

 

Une véritable oasis,  des paysages féeriques que nous découvrons à pied sur des sentiers très bien aménagés  et qui nous conduit sur différents points de vue.

 

Le village musée ethnographique, très intéressant, se trouve sur notre itinéraire, au milieu des cascades, et est ouvert à tous. Nous y  découvrons un moulin à eau en fonction et d’autres systèmes fonctionnant à l’eau, mais aussi des métiers à tisser la laine, des pièces de vie avec des gens en costumes d’époque, le lavoir du meunier, le moulin, etc… Le tout étant très instructif sur la vie locale d’autrefois en Croatie.

Skradin possédait la première centrale hydroélectrique en Europe, ouverte en 1895, en même temps que la célèbre centrale de Tesla à Niagara Falls!

 

Après la belle journée autour des cascades de Krka, nous voici de retour au port de Skaradin.

Nous poursuivons la visite du village  jusqu’au belvédère et  à la forteresse  du haut moyen age :  « de Ban Pavao Šubić de Bribir» à Skradin.

Très belle vue de la marina de Skradin depuis le sommet de cette  forteresse, il faut dire qu’il y a de très nombreuse forteresse autour de la rivière Krka

Plus d’infos: parc de Krka

 

Visite des lacs de Plitvice (Plitvička Jezera): un magnifique parc national en Croatie et une partie intégrale de patrimoine mondial de l’UNESCO

Le parc national Plitvice est presque perdu en pleine montagne à mi chemin entre la capitale Zagreb (140 km,) et  Zadar en Dalmatie du Nord (130 km), à 600 mètres d’altitude environ, dans la région du Kordun, au coeur de la Lika. 
Ce parc national est près de de la frontière bosniaque et est situé  dans les terres derrière la chaîne de montagnes Velebit.

En traversant cette montagne Velebit, nous voyons affiché la température extérieure «6°» à 9h00 , et nous sommes en short. Mais en arrivant au parc, la température est montée à 17°. Nous n’avons pas eu froid du tout.

D’une superficie de 296 km2, sur un fond de montagnes boisées et sur un plateau Karstique reliés entre eux par 92 cascades  (sur un dénivelé de 133 mètres), ce parc  comprend 16 lacs liés par des chutes d’eaux ou des ruisseaux. (12 lacs supérieurs et 4 lacs inférieurs).
A Plitvice, plusieurs rivières composent le système hydrologique. La principale source est la rivière Korana qui dessert la région de Plitvice sur 134 km.

Nous nous arrêtons à l’entrée numéro « 2 ».

Là nous nous garons dans la forêt, sans place bien délimitée. 

Nous commençons notre visite par embarquez dans un mini-train (à la station ST2) qui vous véhicule jusqu’à la station ST4, située à proximité du lac Prošćansko, à 636 m d’altitude. Il s’agit du plus haut des 16.

Le paysage est magnifique est nous serpentons entre les lacs, les cascades,  par de nombreux pontons en bois qui sillonnent les abords des différents points de vue.

De nos pontons, nous pouvons  apercevoir une multitude de poissons., c’est un véritable aquarium qui se trouve devant nous.
Du fait de la montée en petit train, notre parcours se fait donc en descente, donc c’est plus facile pour marcher. L’endroit est couvert de forêts denses de hêtres et de pins, avec une section de forêt vierge.

Nous n’avons pas vu d’animaux, pas d’ours brun … ils sont cachés, trop de monde!

La belle cascade Veliki Prstovki dans les lacs supérieurs.

Nous sommes émerveillés  par la couleur de l’eau des lacs, par les ruisseaux, les torrents ici et là, les cascades de toutes tailles et parfois spectaculaires… Que de vues imprenables.

 

 

 

 

 

La forêt et les feuilles d’automne qui tombent lentement à travers le rayon de soleil …

 

 

 

 

 

 

La cascade Mali Prstavac est la troisième plus haute cascade du parc national des lacs de Plitvice

 

De retour au P2, après une très jolie balade, et avec un peu d’attente (que de monde), nous prenons  le bateau qui nous emmène au P3, point de départ des balades pour les lacs inférieurs.

Une fois débarqué, nous choisissons un circuit plus technique, mais vraiment plus calme et peu de personnes. En fait, ce circuit monte, avec parfois des spots qui nous offrent une vue imprenable sur le parc, ou alors une vue sur le circuit plat du bas et sa foule.

Puis, nous arrivons à l’escalier raide de pierres qui descend au pied de la grande cascade qui nous attends à extrémité des lacs inférieurs (en fait, nous arrivons à un cul de sac). Je n’ai pas compté les marches !

 

Très belle cascade mais pas assez d’eau pour s’en émerveiller. C’est la « veliki slap » en croate. La rivière Plitvice gronde, dans une seule goutte, sur 78 mètres dans la rivière Korana.

 

Au retour, nous sommes quasi à la queue leu leu pendant 30mn …

 

Le plus important est que la vue soit magnifique, par conséquence c’est très bien pour patienter.

 

Puis nous arrivons à une intersection: soit nous nous dirigeons vers le petit port pour un retour avec le bateau (et une foule incroyable), soit à pied pour prolonger le plaisir en longeant le lac jusqu’à notre entrée n°2. Alors, nous optons pour poursuivre le long du lac tranquillement et prendre le temps d’admirer le paysage. Nous sommes quasi seuls!

Nous avons préféré les lacs supérieurs qui s’entremêlent, avec leurs petits sentiers, et plus de cascades.

Plitvice ressemble à une forêt de féerie

Laissez-vous surprendre par la magie des lieux. Vous n’allez pas le regretter

Retour en début de page

 
 
.

Les chats

Que de chats … adorables en Croatie!

Au moins 3 chats par jour dans nos balades, et  ils sont heureux dans les ports avec les poissons, ou au marché.
Bonne nouvelle : Nous n’avons pas vu de chiens errants … 

Je vous offre un échantillon, une petite série de chats pour rentre hommage à tous ces félins.

Nous gardons un doux et chatoyant souvenir de la Croatie.

 

 

Retour en début de page

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.