Kourou

Kourou, ville nouvelle, est surtout réputée pour abriter le Centre Spatial Guyanais (CSG) avec les tirs de la fusée Ariane 5 et de Soyouz.

Octobre 2009 : arrivée à Cayenne, 26°C, climat équatorial, cela nous change du froid de la métropole.
Nicole, amie du lycée, nous attend dans le hall de l’aéroport. Direction Kourou, où nous logeons, juste à côté de l’océan,
Aventure assurée pendant  3 semaines. La Guyane, c’est un choix très riche en activités. Au programme de ce séjour : les îles du Salut, les marais de Kaw, la vie dans la forêt amazonienne avec nuits dans les hamacs sous un carbet, les singes hurleurs, les traversées de fleuve en pirogue, la visite des villages locaux, l’histoire du bagne, les plages, l’observation des tortues, la faune, la flore, les marchés typiques, le carnaval et ses Touloulous, le ti’punch, le CSG… le mieux… c’est d’y aller !

Coup de coeur : le tir d’Ariane 5, V192. Merci à Nicole de nous avoir obtenu des invitations pour voir le décollage de la fusée depuis le site d’Agami. Le CSG dispose de 6 sites d’observations. Vous pouvez aussi observer la fusée depuis la plage de Kourou.
Le rendez-vous est donné à la médiathèque de Kourou, pour récupérer nos badges. Le site est à 7,5 km du pas de tir. Nous prenons la RN1, seule Route Nationale en Guyane, en direction de Sinnamary. Après une bonne heure de transport en bus, nous arrivons à Agami, site complètement dégagé en pleine forêt amazonienne. On est prêt pour l’observation de la fusée sur sa base de lancement et le suivi de son décollage.
Sur place, tout est organisé pour le tir : grand chapiteau avec chaises pour suivre sur écrans géants la retransmission depuis le centre technique, les aras, les pompiers de Paris, le ravaitaillement, les amis, le paysage et surtout le suspens…

Météo favorable : super ! Tout est prêt : réglage des appareils photos, des jumelles et du caméscope. A « T-1 minute »: le silence… plus d’informations des commentateurs. Et ce calme déteint sur le public bouillonnant d’impatience…
Puis, on entend depuis les hauts parleurs le décompte : « 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1, TOP, … allumage Vulcain, allumage EAP et décollage ! »

Wouahhh ! Ariane 5 s’élève en laissant derrière elle une énorme fumée, un vrai panache qui se déplace avec le temps, une boule de feu à ses pieds. Après 30 secondes, la belle Ariane se cache sous les nuages tout en continuant sa trajectoire, emmenant avec elle 2 nouveaux satellites… Le ciel s’embrase dans un déferlement d’énergie, rattrapé par le grondement des moteurs. Et oui, quelques secondes après ce vol, le son arrive jusqu’à nous… Applaudissements… Encore un succès !
2 en 1 :
1- Ariane : c’est comme un soleil éblouissant qui s’élève  à une vitesse vertigineuse dans le ciel. C’est vraiment spectaculaire. Un espace de quelques secondes, mais quel émerveillement, je suis fascinée, même si c’est la 3ème fusée que je vois décoller. C’est toujours grandiose !


2- Les Aras. Quelques minutes avant le lancement, un vol majestueux (le premier à l’horizontal) de aras bleus nous ouvre le bal, volant d’une forêt à une autre. Les oiseaux sentent le départ de la fusée… Un autre spectacle de courte durée.

Pour le CSG, des visites guidées gratuites sont organisées, vous permettant, après la projection d’un film retraçant l’histoire du Centre Spatial, de découvrir le centre de contrôle Jupiter et les gigantesques installations d’Ariane 5. Ces visites sont ouvertes à tout public d’âge supérieur à 8 ans, et se font obligatoirement sur réservation. A faire !

Plus d’info:
CNES-CSG