Gran Canaria

 

Gran Canaria (du  18 au 21 juin) : Nuits en AirBnb, dans une maison partagée, en zone rurale, avec jardin, à Santa Brigida (N-E de l’île)

 

La dynamique métropole de Gran Canaria est aussi la ville la plus peuplée du magnifique archipel des Canaries (dont elle partage le titre de capitale officielle tous les quatre ans avec Santa Cruz de Tenerife).

Île centrale de l’archipel, avec sa forme presque parfaitement ronde, Grande Canarie (ou Gran Canaria en espagnol) a souvent été décrite comme “un continent en miniature”, tant elle offre des paysages et ses climats radicalement différents: la montagne, des canyons,  bord de mer, plage …  et un surprenant mini-désert, formé par le sable que les vents d’Afrique sont venus déposer. Et tout cela sur très peu de km.

Son point culminant, Pozo de las Nieves, (le puit des neiges)  s’élève à 1 949 m d’altitude.
C’est aussi l’île où les Guanches, habitants pré-hispaniques ont, tels les gaulois, le mieux résisté à l’envahisseur.

 

 

Las Palmas

Las palmas le port Las palmas port - cage animauxArrivée au port de Las Palmas de Gran Canaria à 08H00. (16h00 en bateau depuis Santa Cruz de La Palma) Nous profitons de cette heure pour visiter la ville avant de rejoindre notre location.

Notre visite est axée principalement sur le quartier de la Vegueta  qui est le centre historique de Las Palmas. Il compte de nombreuses rues étroites et tortueuses, aux maisons basses, dont la couleur des façades tranche avec le basalte noir utilisé pour leur construction. Parmi les monuments emblématiques du quartier, on peut citer la cathédrale de Santa Ana, qui remonte en grande partie au XVIe siècle.

Las palmas zone vegueta -casa colonJuste derrière l’édifice sacré, on trouvera la Maison de Christophe Colomb, (Casa de Colon) avec son portail majestueux et ses balcons de bois. Le navigateur y aurait séjourné en 1492, juste avant de découvrir l’Amérique. Ce musée nous embarque sur les traces de C Colomb mais aussi sur l’Amérique avant sa découverte, sur l’histoire et l’origine de la ville de Las Palmas de Gran Canaria

Nous passons 2 heures dans ce musée, Très Bien !

 


À noter encore l’intéressant Museo Canario, dans lequel on peut voir d’importants souvenirs de l’époque des Guanches, peuple qui a précédé la colonisation espagnole.
Ce quartier est parcouru par d’innombrables ruelles pavées bordées de maisons à l’architecture traditionnelle canarienne.

 

Las Palmas de Gran Canaria les chiensLes îles Canaries tirent leur nom du latin Canariae Insulae (« îles aux chiens »), toponyme appliqué initialement à la seule Grande Canarie (Canaria Insula). Ce nom proviendrait des grands chiens sauvages (canes) que les premiers explorateurs européens découvrent sur l’île. Les aborigènes de Gran Canaria possédaient de nombreux chiens.

La Place Santa Anna: toute décorée de nombreux chiens symboles des îles.

Las Palmas de Gran Canaria marché fruit Las Palmas de Gran Canaria -marché poissonsLe marché couvert de Veguetta à deux pas de Santa Anna, permet d’acheter: avocats, patates douces, goyaves, mangues, kiwis, et bien sûr les fameuses bananes des îles.

 

Près de Santa Brigida, juste à côté de notre « casa »

planL’incroyable Caldera de Bandama: un cratère volcanique (1 000 m de diamètre et 200 m de profondeur) avec un pic à 569 m, le Pico de Bandama. C’est le plus grand des volcans ayant été récemment en activité sur Grande Canarie..

Nous avons fait le tour à pied de ce cratère. Terrain parfois un peu glissant, qui monte et qui descend … Ce pic dispose d’une plateforme, malgré son altitude relativement faible, qui nous permet de  profiter de splendides vues sur tout le Nord, la côte Est et le centre montagneux à l’Ouest.

La vue est superbe sur le cratère et le golf juste à côté

 

Mirador Casa de Bandama

bunker de bandama -entreeJuste à côté du cratère, situé dans le Monument Naturel de Bandama Pic, un nouveau point d’information touristique  (abandonné depuis 1999, cédée par l’Etat en 2012) ouvre ses portes en mars 2015, avec  son bunker camouflé à l’intérieur. Cette enclave touristique fut construite durant la seconde guerre mondiale (1942) dans le cadre de plan Pilgrim pour défendre les îles de Canaries face à une possible invasion étrangère, emplacement stratégique pour surveiller une grande partie de la cote (port et aéroport). Cette maison du Mirador de Bandama, de style néo-canarienne est connectée  au bunker via un tunnel de 15m de long, un espace d’environ 15 mètres carrés et le couloir double L d’un mètre de large, et servait donc de couverture pour dissimuler le bunker militaire.

En demandant les clés au point info, nous visitons ce bunker et profitons du spectacle audiovisuel présentant l’importance du lieu, la richesse de cette enclave du point de vue naturel, archéologique, ethnographique et historique..

 

jardin botanique Gran Canaria (47) jardin botanique Gran CanariaLe Jardin Botanico de Tafira: Très beau jardin, le long d’une falaise, très bien explicite et annoté, avec une prédominance pour les espèces canariennes.
Cascades et plan d’eau  pour agrémenter ce magnifique jardin.
Entrée gratuite et ça vaut le détour.

Ce jardin botanique de Viera y Clavijo fut fondé en 1952 afin de conserver et protéger l’immense flore endémique des îles. Au fil du temps, les collections de plantes se sont enrichies d’espèces venant du monde entier. Ce jardin, installé sur le versant escarpé d’une colline, a une superficie de vingt-sept hectares. Il permet de connaître toute la diversité des écosystèmes végétaux des îles.

« El Pino Canario Fósil », cet échantillon de bois, avec une forte odeur de résine fraîche a été analysé et son age serait de 3075 ans, soit datant d’environ 1100 av. Il s’agit d’un canari de pin fossilisé, trouvé en 1966 au sommet central de Gran Canaria.

Félicitations ! Un vrai trésor naturel

jardin botanique Gran Canaria fleurs cactus

 

 

Au nord de l’île :

Arucas : simple cité mais son église « San Juan Bautista » est une véritable pièce montée de basalte construite au XXe siècle. Hyper connue sur toutes les îles. Cette imposante église veille sur la ville. Arucas est aussi célèbre pour sa distillerie de rhum, témoin toujours vivant de la culture de la canne à sucre, autrefois omniprésente dans l’archipel. Aujourd’hui, nous voyons plus de bananeraies, protégées du vent par des kilomètres de bâches blanches.
Petite dégustation en passant …

 

Au centre de l’île
Superbe massif montagneux, sauvage, et parfois humide avec de superbes randonnées.

 

roque nublo on y est presqueRoque Nublo: Monument naturel d’importance ancestrale, considéré comme l’un des rochers naturels les plus grands du monde, symbole emblématique naturel de cette île des Canaries et site sacré pour les Guanches.

Il se présente sous la forme d’un monolithe de basalte haut de 80 mètres et culminant à 1 813 mètres d’altitude. (apparu suite à l’activité volcanique de la période du Pléistocène .. il y a bien longtemps !!!) Nous stoppons au parking le plus proche de Roque Nublo.  Allez… on y va ! Le sentier est vraiment sympa, varié  et nous offre de magnifiques paysages sur cette zone classée Réserve Mondiale de la Biosphère, avec une végétation luxuriante et des sommets  déchiquetés.

Sur notre chemin,  nous remarquons le petit frère de Roque Nublo, un autre rocher monolithique appelé El Fraile, il ressemble à un moine en prière (ou un ange … )

Arrivée au pied … On se croirait  dans l’ouest américain, comme un grand canyon ! Super!

Malgré son nom « Roc des nuages », nous sommes chanceux, temps très dégagé, pas un nuage… ciel bleu de bleu !
Ce rocher semble « posé » par hasard sur un plateau rocheux.

 

roque Bentayga MD et roque nublo

Sur conseil de Oscar (de Airbnb), après le Roque Nublo, nous prenons cap vers le Rocher Roque Bentayga, (dans la caldeira volcanique de Tejeda).

roque Bentayga depart roque Bentayga marchesRoque Bentayga est un monolithe de basalte située à une altitude de 1404 mètres, site naturel de grande particularité, qui fut un lieu sacré pour les aborigènes, qui y faisaient des offrandes et y rendaient culte aux dieux.
Au pied du Roque Bentayga, le Centro de Interpretación , ouvert et gratuit répond bien à nos attentes sur  la culture et les rites des populations préhispaniques

Nous voilà partis pour aller au top. Le long de cette grimpette, nous remarquons les grottes d’habitation, et toujours ce magnifique paysage. Arrivés au sommet de la roche (on a eu chaud !!!), se trouve un lieu de culte (type de sanctuaire) aux divinités au cours de l’époque aborigène, sur une crête de la face de la roche: son nom est Almogaren. Ce sanctuaire est composé d’un système complexe de canaux et de cavités creusées sur deux plates-formes reliées entre elles par un bassin central. Les sculptures ont été utilisées pour faire des offrandes dans les rituels de la fertilité.  La zone est entourée par un mur de pierre, peut-être construit pour protéger l’espace du monde profane.

Depuis l’Almogarén, chaque année, entre le 21 et le 22 mars, il est possible d’observer l’équinoxe d’hiver entre les pics qui séparent les montagnes du Pico las Nieves.

 

 

cruz de TejedaCruz de Tejeda: Au centre géographique de l’île, au col d’une altitude à 1580m et au cœur des montagnes de Grande Canarie, Cruz de Tejeda se dit le point de rendez-vous  pour les randonnées. Tout autour, nous admirons les spectaculaires dents rocheuses de Roque Nublo et Roque Bentayga, entre autres. Paysages à couper le souffle, endroit idéal pour se relaxer. Nous passons au moins 30mn avec un jeune de l’office de tourisme. Echange fort intéressant et enrichissant en français.
Puis un verre pour nous rafraîchir, l’endroit est tellement relaxant et nous offre une vue extraordinaire de l’île!
Une grande croix en pierre marque l’entrée du Parador National, et à quelques mètres de là, de nombreux points de vente de produits typiques de la région, nous y trouvons notre fromage pour la suite de nos vacances.

 

A l’est de l’île :

barraco de GuayadequeGuayadeque cadeauxBarranco de Guayadeque : Nous voilà en route dans les gorges les plus spectaculaires de Grande Canarie, qui abritent une faune et une flore très riche. On y croise de nombreux amandiers. La route, qui circule au fond de la gorge, est un cul de sac.

 

Guayadeque eglise out Guayadequee glise in Jadis très peuplé par les Guanches, le Barranco de Guayadeque conserve de nombreuses grottes naturelles ou artificielles, il est truffé d’habitations troglodytes encore occupées, avec en prime une petite chapelle troglodyte taillée dans la roche. Aujourd’hui, quelques hébergements et restaurants sont installés le long des gorges.

 

Guayadeque restau fred Guayadeque entrée du restau

 

Belle balade à pied, un chemin sinueux qui monte le canyon Guadayeque, traversant à plusieurs reprises le lit du ravin,  puis au retour nous faisons le tour du piton rocheux. Un peu de frais … Alors nous choisissons le restaurant pittoresque, au plus profond du canyon. dans une de ces grottes dont les salles sont creusées dans la roche .

Guayadeque lezard

 

Au sud de lîle

Nous traversons une zone désertique (aride et ensoleillé)

Maspalomas, est sans conteste la capitale touristique de l’île Gran Canaria (très vivante avec une multitude de services) avec sa célèbre Playa del Inglés. Le bleu intense et profond de l’océan baigne des km de plage de sable fin, avec en fond les dunes une curiosité: le « petit Sahara »,  très belles balades en vue. Une soixantaine de kilomètres de ses côtes est dévolue au tourisme balnéaire…  Mais trop « touristique » pour nous !

 

En remontant la cote, nous traversons  une zone industrielle, celle  du petit village Arinaga qui nous propose une plage très familiale et populaire, et fort sympathique. Accès facile et parking gratuit tout proche de la plage. Là nous piquons une tête suivi d’une belle promenade du front de mer pour se sécher.

Arinaga -plage

 

Ferry entre Gran Canari et Tenerife départUn dernier voyage en Ferry, de Las Palmas de Gran Canaria vers Santa Cruz de Tenerife.

Le port de Las Palmas est en travaux, l’accès pour les bateaux de la compagnie Armas est tout au bout de la nouvelle plateforme, avec la nouvelle jetée Nelson Mandela.

 

 

 

 

 

oscar et fredMerci à Oscar, notre hôte de Airbnb, pour toutes les informations des sites à visiter sur Gran Canaria, des conseils pour notre séjour.

 

 

 

 

Vers les autres îles

TENERIFE

LA GOMERA

LA PALMA

 

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.