Luang Prabang

Luang Prabang et ses alentours

Luang Prabang est l’ancienne capitale du Laos et quel plaisir de découvrir cette charmante petite ville propre et assez moderne ! Il nous suffit de longer le Mékong qui borde la ville, arpenter les ruelles et la surprise est à chaque coin de rue: maisons pastel, temples bouddhistes somptueux où vivent de nombreux bonzes, marchés, de vieux bâtiments coloniaux et de verdure, petites échoppes sur les berges des deux fleuves qui baignent la ville, les ponts en bambou

Cette ville royale est un creuset d’ethnies et de cultures, et à la chance d’être une ville bordée par le Mékong et la Nam Khan River, entourée de forêts luxuriantes et de chaines de montagnes imposantes.

Ce n’est pas pour rien que son centre ville est classé au patrimoine mondial de l’Unesco!

Bamboo Bridge

Passage par un des ponts en bambou qui enjambe la Nam Khan River, très propre et entretenu. Il est construit chaque année pendant la saison sèche pour avoir une option de plus pour traverser la rivière.
0,70 euro pour un A/R sur ce pont.

Quand le Mékong rencontre la rivière Nam Khan.

Un autre Bamboo Bridge, juste avant la rencontre du Mékong avec la rivière Nam Khan. Empruntable à partir du « Reverview Park ».

Ouvrage d’appui sur les berges de Nam Khan  pour consolider la berge de la rivière.
En période de mousson, les montées des eaux détruisent tout doucement les berges.

Mont Phousi

Une colline sacrée, s’élève en plein centre-ville de Luang Prabang à plus de 100 mètres de hauteur.  Nous sommes au Mont Phousi, après une ascension de 320 marches environs.
Il y a plusieurs entrées pour y accéder.

Un temple tout petit, de la taille d’une maisonnette le Vat Tham Phu domine ce point

Beau spot pour admirer le coucher de soleil sur les montagnes et le Mékong, et nous découvrons une belle vue à 360° sur la ville, le Mékong, les alentours.

De retour, nous enchaînons sur le marché de nuit

Le marché artisanal de nuit avec ses tentes rouges et bleues est parfaitement reconnaissable.

Ce marché de nuit est installé tous les soirs et est un incontournable.

Nous y trouvons de nombreux produits (textiles, artisanat, art films, éléments décoratifs, livres, maroquinerie, chaussures…) Plusieurs centaines d’étals du marché occupent les trottoirs, les rues, et nous trouvons également de quoi se nourrir localement. Moment extra !

Heuan Chan Heritage 

Très belle bâtisse qui abrite un musée. Bien cachée à proximité du musée royal, elle se situe entre deux ruelles. En fait, c’est un petit bijou au cœur de la ville, calme, zen, reposant et authentique. Maison traditionnelle datant de plus de 100 ans.

Ouvert fin 2017, le Heuan Chan Heritage Luang Prabang est un lieu unique pour l’information historique et culturelle, les rassemblements, les spectacles, l’artisanat, le shopping, les découvertes et les ateliers, les expositions et même un bon repas local et sain.

Les berges du Mékong à Luang Prabang

Nous prenons un plaisir extrême à flâner le long des berges du Mékong, et aussi à se reposer après un déjeuner local, ou venir boire notre « BeerLao » après plusieurs kilomètres à pied de découverte de la ville.

Nous ne nous lassons pas de regarder les bateaux sur le Mékong.

Musée UXO de Luang Prabang

UXO : c’est l’acronyme pour « UneXploded Ordnance »  (munitions non explosée au Laos)

Le centre UXO Laos présente des informations sur les bombes non explosées, dispersées durant la guerre secrète, qui fait du Laos le pays le plus bombardé du monde, lorsque nous ramenons le nombre de tonnes de bombes déversé en regard des effectifs de la population.

Très petit musée, mais lourd de sens. Il vaut le détour pour réaliser l’horreur auquel le pays a fait face.

Ce musée est gratuit, mais nous pouvons déposer une contribution dans une boite, ou acheter un objet créé à partir des obus. Sur place, un petit film à ne pas manquer (ne pas être trop sensible).
N’hésitez pas à franchir les portes de cette organisation
https://www.uxolao.org/

 La recherche des obus non explosés continue encore aujourd’hui. Ces obus font en moyenne un mort ou blessé grave chaque jour au Laos. Les bénévoles de UXO se déplacent dans les campagnes pour sensibiliser les habitants sur les restes de bombes.
Chaque jour, 3000 laotiens inspectent les zones à risque et désamorcent les bombes retrouvées. Ceci permet d’éviter que des enfants jouant à cet endroit, ou que des laotiens qui cuisinent juste au-dessus d’une bombe, ou que des paysans qui récoltent du riz avec leurs outils par exemple, ne meurent.

Entre 10 à 30% des bombes n’ont pas encore explosé à ce jour.
Au rythme actuel, les experts estiment qu’il faudra encore 150 ans pour nettoyer le pays. De quoi réfléchir !

Le Prince Souphanouvong

Monument en bronze situé sur une grande place dégagée,, il constitue un exemple typique du style favorisé par le régime politique du pays. Souphanouvong, dit le Prince rouge, (1909/1995) est un prince et homme d’Etat Laotien, membre du Parti Révolutionnaire populaire Lao. Il est le premier président de la République, du Laos indépendant du 2 décembre 1975 au 15 août 1991 après le départ du colonisateur Français.

Souphanouvong, membre de la famille royale de Louang Phrabang, leader révolutionnaire et fondateur du mouvement communiste Pathet  était l’un des vingt-trois enfants du vice-roi de Louang Phrabang, Boun Khong. En tant que fils de la onzième épouse du vice-roi, il avait le statut de prince .

2 temples parmi plus de 80 dans Luang Prabang

Wat Choum Khong Sourin Tharame  (ce qui signifie le temple au coeur du Gong). Situé dans une petite ruelle au centre de Luang Prabag, ce temple est très fleuri et nous trouvons dans son beau jardin quelques statues récentes de Bouddha dans les nombreuses positions traditionnelles.

Wat Pak Khan Khammungkhun
Le Vat Pak Khan est le temple le plus à l’est de Luang Prabang, juste avant le « Reverview Park » qui borde la Nam Khan River, et en face de la Maison du Patrimoine. C’est l’un des seuls temples de la ville qui n’a pas été (encore) rénové.

Divers : Ecole pour apprendre le français, notre guesthous et le traversier sur le Mékong

Les Kuang Si Falls

A 30 km au sud de Luang Prabang,  sont une des merveilles de ce pays : Les cascades Kuang Si à 3 niveaux..

Juste à l’entrée du chemin qui nous mène aux cascades, nous commençons par observer le sanctuaire d’ursidés, avec ses ours noirs asiatiques, espèce en voie de disparition.
Ces animaux sont les heureux survivants d’un trafic cruel.

Ce centre de sauvetage d’ours de Tat Kuang leurs permet de profiter de la vie en dehors d’une cage, d’y vivre paisiblement à l’abri du danger.

Puis, c’est une succession de cascades d’eau turquoise qui ravive encore la beauté du site.

Nous choisissons d’emprunter les sentiers qui nous permettent de grimper jusqu’au sommet des chutes, où nous pouvons voir le fleuve qui nourrit ces cascades, et s’avoir une bonne vue sur tout le parc de Kuang Si.
Quelques passages un peu difficiles parfois, mais en étant prudent, tout va bien, et la montée en vaut l’effort!

Nous pouvons nous baigner, des huttes en bois permettent de nous changer.
Une petite « trempettes » des jambes avant de quitter ce magnifique site, cela fait un grand bien.

Des passerelles en bon état sont également présentes pour vous permettre d’apprécier cette visite.
L’ensemble du parc est ombragé et frais, et il y a quelques stands sur le parking.
La route est vraiment belle, longeant parfois le Mékong ou traversant la forêt, passant devant les rizières.

Les grottes de Pak Ou

Direction les grottes de Pak Ou, vers le Nord, en partant des berges du Mékong à Luang Prabang pour remonter le fleuve pendant deux heures durant lesquelles nous profitons  des merveilleux paysages et observons la vie locale sur les rives.

Le petit garçon a attrapé un poisson … Zoomer le poisson qui sort …

Quel plaisir encore de voguer sur ce fleuve magique ! Nous arrivons : Quels  paysages majestueux avec ces montagnes spectaculaires qui entourent la grotte !

La grotte se trouve à flanc de colline, nichée dans une falaise calcaire, à 15m de haut. Les traces du niveau du fleuve nous démontrent une fois de plus que la nature est puissante puisque entre le niveau ce jour et le niveau parfois atteint, on parle d’une différence de plus de 5 m (avec les moussons)

Pak Ou se traduit par « la bouche de la rivière Ou » en laotien.

C’est par un escalier que nous atteignons la grotte inférieure, éclairée par la lumière du jour : Tham Ting 

Cette « cave » principale est remplie sur plusieurs étages de milliers de statues à l’effigie de  Bouddha de style Luang Prabang, de toutes tailles. Certaines sont en bois, d’autres en bronze ou en pierre.

Des femmes et des enfants nous attendent pour acheter leurs objets ou les petits oiseaux en cage.

Toutes ces statuettes prennent de nombreuses positions différentes comme la méditation, l’enseignement, la paix, la pluie ou l’inclinaison symbolisant le nirvana. Au pied des statues, nous trouvons des offrandes, des rubans de papier et des fleurs d’encens qui s’entassent. Ces statuettes sont déposées par les fidèles au fil des années.

Nous poursuivons la visite et après avoir encore monté 200 marches de plus, nous accédons à la seconde grotte supérieure, en contre-haut:  Tham Theung

Ouf, j’ai toujours ma lampe de torche dans mon sac ! cela va nous permettre de voir la multitude de statues à l’intérieur, tout est dans le noir !

Ce site sacré offre un point de vue époustouflant sur le Mékong, les montagnes environnantes et la rivière Nam Ou..

De retour à l’embarcadère, il y a quelques bateaux à quai, mais en fait, pas grand monde !

Les grottes de Pak Ou se trouvent en face du village du même nom (Ban Pak Ou),  là où le Mékong et la rivière Nam Ou se rencontrent.

Au retour vers  Luang Prabang, nous faisons une halte au village touristique de Ban Xang Hai (Whiskey village)

Ici, les habitants produisent du « lao-lao« , qu’ils distillent dans des jarres. En fait, c’est leur whisky local, à base de riz.
Ce village est quant à lui spécialisé dans la confection et la vente de soieries et de papier Saa (papier réalisé avec l’écorce du mûrier.

Nous reprenons la navigation, et passons sous ce futur pont de chemin de fer « Chine-Laos » en construction.

La vie sur le Mékong…
Voir aussi la page dédiée à nos 2 jours sur le Mékong, entre le Nord de la Thailande et Luang Prabang: https://mdr45.fr/le-mekong/

Encore une belle occasion pour faire une balade sur le Mékong au cœur de majestueux paysages.

Retour à la page initiale du Laos :LAOS 2020

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.