Iles du salut 2019

Les Iles du Salut

Ile Royale, île St Joseph et île du Diable

Les îles du Salut – Guyane

Une journée complète pour les Iles du Salut:

Les Îles du Salut forment un archipel constitué de 3 îlets à 13 km au large de Kourou : Île Royale, Île St Joseph et Île du Diable. (Cette dernière est interdite d’accès)
Elles abritent principalement des vestiges du bagne mais permettent aussi de profiter d’un décor paradisiaque dans une forêt luxuriante et d’une eau transparente propice à la baignade. Profitez sur place d’une nature exceptionnelle dans un cadre historique. En effet, c’est sur ces 3 îles que le bagne s’est installé, de 1852 à 1947.

Alfred Dreyfus, Guillaume Seznec, ainsi qu’Henri Charrière en furent les prisonniers les plus célèbres.

Et voilà, c’est parti pour d’1h40 de trajet, pour rejoindre ce paradis insulaire. Passage devant la Pointe des Roches. Nous distinguons  l’ancien appontement du pénitencier et, au second plan, le sémaphore qui permettait les transmissions optiques (Tour Dreyfus)

Cool cool sur ce catamaran, la mer est calme, grand moment de détente.

Avant de descendre sur l’île Royale, nous contournons l’île St Joseph pour aller voir l’île du Diable. Nous apercevons la « cabane » sur cette île du diable ou Dreyfus séjourna plusieurs années.

Après avoir fait le tour  de l’île Royale en catamaran, nous débarquons au ponton, puis nous empruntons le sentier qui fait le tour de l’île le long de l’océan.

 

Parcours de 2,6km. D’autres sentiers accessibles permettent d’explorer entièrement l’île.

 

 

 

Rencontre des singes Saïmiris et capucin brun,  le rongeur local bien connu: l’agouti. Et des tortues marines qui viennent respirer juste à coté du sentier, il faut être rapide pour la photo !  Quelques lézards verts sur les pierres  … OK, il y a aussi les animaux domestiques comme ce beau paon bleu et le coq.

Que de belles vues !

Ce tour de l’île est majestueux, nous en sommes à la moitié et décidons de faire une petite pause: bain obligatoire !

 

 

 

 

2 endroits pour se rafraichir:
– la piscine des bagnards, face à l’île du diable et cerclé de rocher
– la piscine de l’ancien débarcadère,  face aussi à l’ile du diable.

Toutes les deux se situent  dans l’anse Le Goff.

 

Nous choisissons la piscine du débarcadère.

Après ce bon bain dans l’océan, nous déambulons à nouveau sur les  petits chemins pavés à moitié recouvert d’herbe qui nous conduisent au centre de l’ile.

Les hauteurs (qui culminent à 47m !) de cette île nous affichent  un cachet particulier entre les bâtiments d’époque restaurés et les ruines en pierre massive de l’ancien bagne.

 

 

 

L’ile Royale est la plus grande de ces 3 îles où y étaient installés l’hôpital, le Commandement du bagne et l’administration pénitentiaire.

 

Certains bâtiments comme l’ancienne maison du Commandant, les cellules disciplinaires, léglise ont été restaurés, alors que d’autres comme l’asile et l’hôpital sont restés en l’état.

Passage également devant le cimetière.

 

 

 

Nous reprenons le sentier qui fait le tour de l’île pour rejoindre le ponton.

Au revoir jolie île Royale, et maintenant cap sur l’île : Saint Joseph

Après 3h de bonheur sur l’île Royale, nous remontons à bord du catamaran.

 

Arrêt au milieu de l’océan, entre les 2 îles pour une bonne cause :
un bon petit planteur offert par le prestataire.

Quelle bonne ambiance !

 

 

Nous mouillons devant l’Île Saint-Joseph, et embarquons à bord du petit bateau pneumatique (l’annexe) pour atteindre l’île St Joseph : la plus sauvage. Appelée aussi île du silence, car les condamnés n’avaient pas droit à la parole, les communications se faisaient par gestes ou écrits. Elle a gardé toute son authenticité.

Nous voilà parti à la re-découverte de cette île encore très sauvage par le sentier qui fait le tour de l’île.

 

Cela nous permet d’observer de magnifiques points de vue sur les deux autres îles (Royale et du Diable).

 

 

 

 

Direction la plage de sable blanc pour notre pique nique. En fait, le sable est constitué de fragments de coquillages, d’où le nom «  La plage de coquillages »

Les cocotiers omniprésents se multiplient ici, ils ont été d’abord plantés par les bagnards ( et aussi utilisés pour fabriquer des brosses).


Des cocotiers portent les stigmates de la puissance du vent et de la mer.

 

Après les loisirs, un peu d’histoire en nous dirigeant vers les cellules.

 

Passage par l’emplacement ou se trouvait les « punis » du bagne.

Les cellules de la réclusion sont disséminées dans un enchevêtrement de végétation.

C’est impressionnant de voir comment la Nature a repris ses droits en si peu de temps.

 

Attention ou nous posons nos pieds !

Plusieurs fourmis rouges s’affairent, elles transportent des morceaux de feuilles. Lorsque l’on aperçoit leur ballet cela fait bizarre, on croit que nos yeux nous jouent des tours avec ces feilles qui bougent  (leur cortège est impressionnant.

Ile Royale et Ile du diable depuis l’Ile Saint Joseph

Voici l’heure pour le RV au catamaran pour rejoindre Kourou!

Au revoir jolie St Jo !

La traversée du retour sera tout aussi agréable qu’à l’aller,  à ceci près que les esprits sont ailleurs.

 

 

« Au revoir les îles du salut ou le « Bagne » est devenu « Paradis »

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.