Pakse

Paksé

Troisième ville du Laos  (après Ventiane et Luang Prabang). Paksé est très fréquentée pour sa situation géographique et bien desservie avec son aéroport et tous ses bus.

Paksé est la porte d’entrée pour le plateau des Bolovens.
Son pont sur le Mékong permet de rejoindre la Thailande,  le Vat Phou, Champasak, et ses 2 autres pont sur la  rivière Sé Done, facilitent le passage avec les autres provinces. Sans oublier, un point de départ vers le sud pour les « 4000 iles » et le Cambodge.

Fondée par les Français en 1905, Paksé est située à l’embouchure des rivières Xedong et du Mékong.
Le terme Pakse désigne la «bouche de la rivière Se».

Le Bouddha d’or au Wat  Phu Salao de  Paksé

Juste après l’impressionnant « pont japonais » qui traverse le Mékong, nous pouvons donc découvrir le célèbre temple au « Bouddha Doré » ou Phou Salao, qui surplombe Paksé et ses alentours.
Une route qui serpente autour de la colline vous conduit jusqu’au site bouddhiste.

Le temple est situé sur les pentes de la colline du district Salao Phonthong. Une statue géante de Bouddha Doré (~30m) avec des centaines de statues jaunes de Bouddha méditent sur la colline de Vat Phou Salao et dominent la ville de Paksé.

Que nous sommes petit à coté de ce géant !!

En prime, nous avons un point de vue idéal pour admirer la région, le panorama est réellement splendide. Comme le ciel est assez dégagé, cela nous permet de mieux voir. En effet, nous contemplons même un peu plus haut le plateau des Bolovens.

Talat Dao Hueang

Le Talat Dao Hueang est l’un des plus grands marchés du Laos à Paksé.

Ce marché Talat Dao Heung, est ouvert chaque jour jusqu’à la tombée de la nuit et le fait de déambuler dans les allées nous fait ressentir toute l’ambiance traditionnelle de l’Asie du Sud.

Le vaste marché couvert est le lieu de commerce principal de la grande province de Champasak et dispose de toutes sortes de produits frais. Sont exposés: des légumes, des fruits, des produits d’épicerie, des poissons de rivière frais et de jolis tas de fleurs colorées, une grande section de boucherie, volaille …des ustensiles de cuisines, habillement, lingerie, droguerie … et également de très importants bijoutiers et joailliers ainsi que quelques souvenirs.
Enfin … Nous y trouvons de TOUT !
Ce qui est bien, c’est que les laotiens ne nous sautent pas dessus pour nous vendre un produit.

Rayon volaille

Rayon porc

La tête, la queue de cochon, les oreilles, les pattes ….

Marchande de porc au marché de Paksé

Et encore et encore…

Ah … j’aurais du apporter mon vieux téléphone …. Ici , un réparateur de télévisions (et autres produits électroniques) est installé dans la rue.

Une grande partie des vendeurs sont affalés sur leur chaise, les yeux rivés sur leur smartphone et ne prêtent qu’une vague attention au client.

Certes, il y a beaucoup de bruit, des odeurs et beaucoup de locaux qui se pressent pour vendre et acheter des biens de première nécessité. Parfois des odeurs de poissons pimentés qui mijotent dans des marmites, passé les 11h00, deviennent nauséabondes !

Très peu de touristes dans ce marché. C’est un style de bazar de marché un peu éloigné du centre de Paksé, mais faisable à pieds et pas très loin du pont japonais (sur le fleuve Mékong.)
Une vraie fourmilière et toujours les sourires.

Et pendant ce temps là … le chat se repose

En nous dirigeant vers le pont, nous découvrons dans une petite rue, quelques femmes avec des animaux à vendre : Chèvres , cochons, poules, canards…

Les épices sèchent dans une cour de la ville.

La ville de Paksé

La ville avec sa petite église « du Sacré-Cœur » qui est en fait une cathédrale puisque siège l’évêque de Paksé, fût construite par les missionnaires français.

Travaux sur le Mékong et sur la Se Done river. Coucher de soleil à Paksé

Toujours des fleurs et des fleurs, nous ne nous lassons jamais de ces frangipaniers !

Élagage dans la rue.

Quelques batiments

Enfants qui jouent dans les buses

Départ pour l’aéroport

Aéroport de Paksé. Nous prenons un vol pour Vientiane avec la compagnie « Lao Skyway« . Notre avion est un MA60, (avion à turbopropulseurs )

Retour à la page initiale du Laos : LAOS 2020

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.