Saint laurent maroni 2019

Saint Laurent du Maroni et ses environs

Nous quittons Kourou de bonne heure pour rejoindre St Laurent du Maroni, et passer la nuit à coté d’Apatou.

Iracoubo

Premier arrêt:
Petit contrôle au barrage mobile à Iracoubo effectué par la gendarmerie de la Guyane.

Arrêt, toujours à Iracoubo, pour revisiter cette belle église et admirer le travail réalisé par le Bagnard Huguet. Nous ne nous en lassons jamais ! Quel travail !

L’église du Bourg d’Iracoubo est classée aux monuments historiques pour ses fresques intérieures.

 

 

L’histoire : le Père Raffray arriva en 1886 à Iracoubo et entreprend la construction d’une nouvelle église, les travaux débutent en 1887 et durent 6 ans. Une fois l’édifice réalisé, le Père Raffray voulut faire de cette église un joyau unique en y apportant une décoration intérieure de qualité. Il prit donc en assignation un bagnard nommé Huguet, un artisan peintre.. Durant 6 années, Huguet va se consacrer à sa tâche et recouvrir ainsi les 600 m² de surface intérieure. Le plafond, le chœur, la nef, les chevets, les piliers, l’espace architectural est recouvert de fresques dont le style se rattache à l’art naïf. Les thèmes iconographiques utilisés proviennent de l’imagerie populaire .

Le Pont de Saut Sabbat est un pont routier étroit à voie unique qui enjambe la Mana sur la RN1 entre Iracoubo et Saint-Laurent-du-Maroni.

Le fleuve Mana se dit le fleuve le plus sauvage de Guyane. Il est inhabité et recence  les 99 sauts.

 

 

 

Rhumerie Saint Maurice

A Saint-Laurent-du-Maroni,  sur les berges du fleuve Maroni, nous commençons par la visite de la Rhumerie Saint Maurice, située au Lieu dit Saint Maurice.

La canne à sucre est cultivée en Guyane depuis des siècles, et cette région comptait, près de 20 distilleries, dans les années 1930.

Mais, à ce jour,  (et depuis 1989) la distillerie Saint-Maurice,  est la seule encore en activité sur le territoire de la Guyane française. Elle cultive ses propres champs de cannes à sucre, les broie, en extrait le vesou, réalise sa fermentation et sa distillation, créant ainsi une eau-de-vie de canne à sucre en tout point conforme à la stricte règlementation qui entoure la production de rhum agricole.

On peut distinguer quelques uns des  produits de la distillerie:

La Belle Cabresse, La Cayennaise, Le Cœur de Chauffe, l’or blanc et le Toucan. Pour celui-ci la réduction, la macération et l’affinage sont réalisés à Toulouse.

Et le vieux rhum … A déguster avec modération 🙂

 

 

St-Laurent-rhumerie-1

Nous quittons Saint Laurent du Maroni, direction Apatou, en suivant le RD11. Cette nouvelle route a été inaugurée en 2010 et devrait devenir RN5.

Avant, pour rejoindre Apatou il fallait deux heures de pirogue au départ de Saint Laurent, aujourd’hui, il nous faut 45mn (sauf en temps de pluie). Route limitée à 70km/h. Dans cette région  la terre est rouge, riche en oxyde de fer. Quand la latérite joue avec le sable, et qu’il pleut ! Très joli à voir sur les bords de route.

Notre gite de situe quelques km avant la commune d’Apatou.

Village de Nioeng Kampoe

Ouf, nous apercevons ce 1er panneau depuis la route ! « TOOY » Après 2km de chemin, avec  un peu de pluie, nous arrivons à notre camp.  Les riverains nous disent «C’est là bas … tout droit … » Ce deuxième panneau nous rassure, nous sommes sur la bonne voie.
Super, nous arrivons juste à temps pour le coucher de soleil sur le Maroni. C’est formidable, Très beau !

Le Gite de Tooy est sur le village de Nioeng Kampoe, sur les berges du Maroni et en plein cœur de la forêt amazonienne.

Chez Tooy

Maintenant, nous devons installer nos hamacs pour la nuit, puis diner au bord du fleuve avec Tooy.

La différence entre la vue du matin, avant le lever du soleil, et le soir, au coucher du soleil.

Le matin, vers 06h- 6h30, un délité de pirogues avec des enfants onvergent vers le bourg d’Apatou., et passent devant notre gite. Les jeunes écoliers sont ramassés tout le long du Maroni pour aller en classe. À 16 heures, ils referont le trajet dans l’autre sens pour retrouver leurs familles
Ce mode de transport scolaire est toute fois peu commun dans la République Française !
En Guyane, près de 600 élèves empruntent le fleuve Maroni chaque jour pour se rendre à l’école.

Visite d’une école  dans le village Maïman, à 2,8 km de la commune d’Apatou.
L’établissement scolaire « Ecole primaire d’Edgard Moussa » a une capacité de 257 d’élèves,  (écoliers et écolières du village Maïman)

Ce jour là ; il s’agissait des élections des chefs de classe. (maternelles et élémentaires)

 

 

 

Apatou

Visite de la commune Apatou, « village Bushinengue », dernière commune de Guyane accessible par la route.

Que cela a bien changé depuis 15 ans. dans cette commune!
L’ouverture de la nouvelle route y est pour quelque chose … pour le développement de la jolie commune.

En 2004, un grand nombre d’enfants animaient les rues, aujourd’hui, tout le monde va à l’école.

Maison des Noirs-Marrons ,  La Gendarmerie, ornés de tembés traditionnels (art noir-marron)  et l’église St Bernard, imposante bâtisse par rapport aux habitations de la commue .

apatou-commune-5

Dans la commune, le buste du Colonel Apatou, fondateur du village est à l’honneur.

En effet, le village d’Apatou doit don nom à ce prestigieux guide, qui décide de créer son propre village vers la fin du XIXeme siècle.

Apatou compte un peu plus de 8800 habitants pour une superficie de 2000km2, et est  constituée de trois bourgs : Patience, Maïman et Apatou.

Apatou : Capitale de l’art Tembé.

 

 

 

Le fleuve: Le Maroni

Long de 520 km, c’est la voie royale pour un périple touristique sur un grand fleuve amazonien habité.

Auparavant le moyen d’accès était le fleuve,  deux heures de pirogue pour aller de Saint-Laurent-du-Maroni à Apatou. Mais depuis 2010, la route dite « du fleuve », allant de Saint-Laurent-du-Maroni à Apatou connait un fort succès.

Fleuve frontière avec le Surinam, il est une véritable artère de vie pour les populations qui peuplent ses berges (indiens Wayanas, Amérindiens et Bushi Nengue).

Saint Laurent du Maroni

Située sur la rive droite du fleuve Maroni qui délimite la frontière entre la Guyane Française et le Suriname, Saint-Laurent du Maroni est la deuxième plus grande ville de ce département d’outre-mer et est très célèbre pour son histoire de pénitenciers.

 

 

La tête entre les mains …

Juste à côté de l’office du tourisme, proche de l’entrée du Camp de la Transportation, au bord du fleuve Maroni, s’élève cette imposante statue du bagnard. (sculpture en bronze de Bertrand Piéchaud).

Saint Laurent du Maroni, ville construite par les bagnards et pour les bagnards.

 

 

 

Eglise St Laurent:
Construit face au village, cet édifice réside dans sa structure métallique avec remplissage de briques. Seul édifice construit selon ce modèle en Guyane.
L’église actuelle est dressée en 1889 à la limite du quartier officiel face au village. C’est «un bâtiment en fer et brique, comme type d’architecture coloniale»

Cet édifice fût construit pour accueillir l’ensemble de la population de la ville : population civile et population pénale. Mais l’édifice étant relativement exigu, la population civile ne voulait pas être mêlée aux condamnés. Seules les femmes condamnées étaient encore acceptées au sein de l’Église.

Quelques maisons typiques de St Laurent.

Rencontre de Jean Michel à  Village Espérance., au Carbet Postou, juste à coté de St Laurent.

Connaissez vous ce poisson nommé : «Jamais gouté »  ?
Il est dans notre assiette pour le déjeuner, péché par Jean Michel. Extra!

Que des produits frais.

Ce poisson se trouve pratiquement que dans l’ouest guyannais.

Après ce très bon dejeuner, Jean Michel nous fait partager sa passion pour les plantes médicinales par la visite de son jardin botanique qui entoure son site .

Plus d’infos: Carbet Postou

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Saint laurent maroni 2019

  1. Aline dit :

    Magnifique toutes ces photos, ça donne envie d’y retourner…
    Merci pour les descriptions 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.